Les relations dans un couple standardisé et les réponses amoureuses instinctives

En quête d'amour

UN BILAN LOURD ET SOUFFRANT

L’univers de la relation amoureuse comporte de nombreux territoires. Certains nous sont plus familiers, parce que connus et déjà balisés. D’autres font l’objet de notre toute première exploration alors que plusieurs nous sont encore totalement étrangers. Pour s’aventurer dans ces contrées inexplorées, on doit se munir de cartes du terrain et souvent faire appel à des guides expérimentés.

Les sentiers secrets qui mènent aux territoires du NOUVEAU COUPLE passent obligatoirement par l’exploration des grandes lois qui régissent l’ancien modèle de couple.

LA QUÊTE D’AMOUR

L’amour est l’expérience humaine la plus profonde et la plus intense qu’il nous soit donné de vivre. Si l’amour possède le pouvoir de nous faire monter au septième ciel, il a aussi celui de nous précipiter dans les abîmes de nos enfers personnels. De ce fait, l’expérience amoureuse exerce sur nous un indéniable pouvoir d’envoûtement. Sa force de saisissement nous désarme, nous oblige à nous soumettre, à rendre les armes. Par contre sa puissance phénoménale nous métamorphose aussi, nous rendant invincibles, flamboyants et intouchables. D’instinct, on pressent que le retour vers ce lieu de nos origines nous remettra en contact avec ces forces extrêmes qui nous habitent.

L’expérience amoureuse et faire une rencontre sérieuse  représentent la quête la plus universelle. Motivés par un besoin évolutif de complétude et d’unité, tous les humains partent un jour à la recherche de l’âme sœur, de façon consciente ou inconsciente. Dans cet univers de lutte et de souffrance, l’amour serait un puissant rappel de la chaleur et de la sécurité du sein maternel, du lien de symbiose à la mère. Refuge contre la solitude existentielle, il répondrait au besoin fondamental de fusion et d’intimité avec un autre être humain. Sur le plan spirituel, la recherche de l’amour symboliserait cette nostalgie de l’Unité perdue lors de la descente dans la matière alors que l’Esprit s’est densifié pour devenir corps. L’amour serait l’archétype universel recréant l’état de totalité de nos origines. La relation avec l’autre représente un défi, un autre univers à explorer, de nouveaux territoires à découvrir. Dans cette perspective, l’amour serait un puissant appel à l’expansion de notre être, au dépassement de nos limites connues.

Si l’expérience de l’amour nous fascine, son intensité émotive nous terrorise, également. C’est son pouvoir de fascination qui nous rend ouverts et disponibles à l’autre et qui nous fait prendre des risques. Enfin, on s’abandonne à cette force de l’autre qui désarme et on accepte de se perdre dans son univers. Cette puissance du sentiment amoureux nous confronte aussi à nos peurs et nous met en état de fuite, sinon de fermeture devant l’autre. Par tous les moyens possibles, nous tentons de résister à ce raz-de-marée dont la force menace de nous absorber et de détruire nos fragiles assises.